Approche non médicamenteuse de la douleur

Objectifs opérationnels

A l’issue de la formation, le stagiaire sera en capacité :
– de comprendre les fonctionnements de la pensée, les mécanismes mentaux automatiques et les habitudes comportementales afin de pouvoir en devenir l’observateur
– d’analyser les modes de fonctionnement en jeu dans la relation soignant-soigné
– d’aborder les dimensions théoriques et cliniques des médiations corporelles dans la prise en charge de la douleur et de ses composantes associées telle que l’anxiété et la dépression
– d’expérimentation de différentes techniques particulières : Le toucher relationnel, L’EFT ou Techniques de Libération Emotionnelle, La Méditation de Pleine Conscience

Public

Personnels médicaux et paramédicaux, soignants et accompagnants impliqués dans la prise en charge de la douleur et étant intéressés à intégrer les médiations corporelles dans leur pratique professionnelle

Durée

3 jours – 21 heures

Pré-requis

aucun

Méthodes pédagogiques

Apports théoriques et méthodologiques articulés à l’analyse de la pratique
Ateliers pratiques avec partage du vécu et analyse réflexive de l’expérience
Jeux de rôle avec entretiens simulés et proposition de travail corporel
Liens cliniques et analyses de situations cliniques apportés par les participants
Dossier pédagogique

Moyens et techniques pédagogiques

Support de cours remis à chaque stagiaire 

Dispositif de suivi et d'évaluation

Evaluation en cours d’acquisition qui peut être faite, selon le contenu de la formation, sous forme :
Quiz, exercice pratique, étude de cas, jeux de rôles…
Questionnaire de fin de formation
Evaluation de satisfaction

Profil du formateur

Sylvie CARAYON : Masseur kinésithérapeute Diplômée d’Etat, intervenante en formation continue
Thérapeute Psycho Corporel et Art-thérapeute évolutive
Sylvie CARAYON a plus de 30 ans d’expérience à la fois libérale et hospitalière (dont 3 ans aux Etats-Unis) en relation d’aide et de soins.

Contenu

Notions de base
Les représentations de la douleur et de la souffrance chez les soignants
Comprendre le rôle que peut jouer la douleur dans l’économie psychique du sujet, ses modes relationnels et son contexte socioprofessionnel
Comment entendre la souffrance derrière la plainte douloureuse et passer d’une approche symptomatique à une approche globale
Réflexion sur l’approche thérapeutique par les médiations corporelles dans la prise en charge de la douleur :
– Apporter des effets antalgiques, anxiolytiques et améliorer un état dépressif
– Faciliter l’expression des émotions
– Améliorer la qualité de vie

L’importance de la qualité relationnelle dans le soin
Analyser l’impact de l’attitude du soignant sur le patient et l’impact de l’attitude du patient sur le soignant
Définir son système de valeur
Apprendre à se poser et à se rendre disponible pour une réponse soignante ajustée :
– Ralentir son propre rythme pour s’adapter au rythme de la personne soignée
– L’expression et la perception des émotions et des affects : initiation à une lecture introspective de sa façon de faire et d’être par des techniques de relaxation, de visualisation et de centrage avant de prendre soin de l’autre
– Réguler ses propres ambiances émotionnelles pour offrir sécurité et apaisement
– Améliorer ses capacités de réceptivité, d’empathie, de centrage dans la relation de soin
Techniques pour se préparer au contact :
– Respiration, techniques de centrage
– L’EFT pour le soignant
– Le do-in, automassages

Les différentes approches : Toucher Relationnel, EFT et Médiation de Pleine Conscience
Le toucher :
– Physiologie et anthropologie du toucher
– Les implications du toucher relationnel, ses modalités
– Le toucher relationnel dans les soins du quotidien ou comme technique spécifique : bénéfices et contre-indications
– S’initier au toucher empathique

 L’EFT :
– Définitions et principes
– La recette de base de l’EFT et ses formes abrégées
– L’affirmation découverte
– Echelle SUD ou unités subjectives de détresse
– Inversion psychologique et bénéfices secondaires
– Mesurer les progrès
– Tester le résultat
La Médiation de Pleine Conscience :
– Définition de l’asymétrie cérébrale en neuroscience cognitive
– Dominances fonctionnelles cerveau droit-cerveau gauche
– Classification de ces dominances
– Bases de la communication non verbale
– Introduction à la notion de centres énergétiques

Les mécanismes d’action de la mindfulness (médiation en pleine conscience) semblant se situer à deux niveaux
Régulation cognitive : observation des pensées comme des évènements mentaux, identification des pensées négatives et gestion des ruminations
Régulation émotionnelle : amélioration des capacités d’acceptation, de recul et de modulation envers les émotions douloureuses
– Météo intérieure, bodyscan, exercices sur les pensées et les émotions et expérimentation et détails de la position assise seront les points forts développés pour installer cette pratique
– Définitions, différences entre relaxation et méditation, effets physiologiques et neuro-psychologiques
– Différentes techniques de relaxation utilisables dans le soin
– Expérimentation de ces techniques tout au long de ces journées en étant à l’écoute de son corps. Les participants seront amenés à découvrir et cultiver une conscience vigilante sur la manière d’identifier les mécanismes mentaux automatiques et habitudes comportementales, sources de stress. Ils apprendront à repérer chaque fois que leur attention n’est plus dans le moment présent.

Comment intégrer les médiations corporelles dans sa pratique de soin : quelle approche, pour qui, à quel moment ?
Analyse de situations cliniques en lien avec les ateliers pratiques

MÉDICO-SOCIAL / MÉDICAL

Prévention des risques

COMMUNICATION / MANAGEMENT